Mustapha Dahleb : "Nous sommes l'équipe à battre"

le
0
Mustapha Dahleb : "Nous sommes l'équipe à battre"
Mustapha Dahleb : "Nous sommes l'équipe à battre"

Elu meilleur joueur algérien de l'histoire en 2001, Mustapha Dahleb décrypte les chances des Fennecs à l'orée de la CAN. Dans un style précis et incisif, comme il l'était sur le terrain, il en profite pour revenir sur son glorieux passé, fait de coupe du monde 1982 et de victoires au PSG.

Bonjour Mustapha, comment allez-vous? Ca va, ça va, merci. Je me repose à Alger, j'y retourne assez souvent. J'ai un genou qui me tracasse, un vestige de mes années antérieures. Mais bon, on vit avec (rires). Depuis ma retraite, je ne peux plus vraiment jouer au foot; d'autant plus qu'ils ont agrandi les terrains et que le ballon est devenu plus lourd, donc vous voyez, il ne faut pas forcer.
Comment est l'ambiance dans la capitale, à la veille d'affronter l'Afrique du Sud? Pour tout vous avouer, c'est assez calme pour le moment. Les supporters sont plutôt enclins à respecter l'équipe adverse, qui s'est brillamment qualifiée en demeurant invaincue. On est dans l'expectative.
Selon vous, quelles sont les chances de l'Algérie à l'orée de cette CAN? A la vue de notre prestation lors de la coupe du Monde, je pense que nous sommes appelés à confirmer. Clairement, l'équipe d'Algérie est candidate à la victoire finale, mais ce que l'on demande avant tout, c'est une confirmation. C'est une étape du cheminement qui doit nous amener à toujours plus progresser.
Il est assez rare néanmoins de voir le favori triompher à la CAN Certes, il y a d'autres grandes équipes mais notre nouveau statut doit nous pousser à confirmer, c'est ça le challenge. Je souhaite que nous fassions une bonne compétition car cela voudrait dire que nous sommes toujours en phase de développement et que nous continuons à gagner.
Pour la deuxième fois après 1990, l'Algérie semble armée pour remporter la compétition. Êtes-vous d'accord pour dire que l'équipe semble plus mûre qu'il y a deux ans, quand ils ont été éliminés dès le premier tour malgré des efforts évidents pour proposer du beau jeu? Vous savez j'ai été un des rares à les défendre à l'époque : à mes yeux, c'était une véritable injustice d'être éliminés au premier tour. J'avais beaucoup apprécié le rythme que l'équipe avait réussi à imposer lors des matchs de poule. Seulement, on a manqué de réalisme devant le but. Il faut le dire aussi, l'arbitrage avait été à sens unique.
Partant de là, vous n'avez pas été étonné par le niveau affiché lors de la coupe du...





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant