Musique : les artistes et les petits producteurs perdants du numérique

le
0
Remis mercredi à la ministre de la Culture, le rapport Phéline critique l'opacité du secteur.

Christian Phéline sort les griffes. Le rapporteur général de la commission de contrôle des sociétés de perception de droits d'auteur, par ailleurs membre du collège de la Hadopi, a remis mercredi son rapport «Musique en ligne et partage de la valeur». Cette mission lui avait été confiée en septembre par Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, suite à la remise du rapport Lescure «Acte II sur l'exception culturelle» en mai. Son but était d'examiner la répartition des revenus de l'industrie de la musique en ligne et de réfléchir aux moyens pour réguler et garantir la diversité artistique. Le rapport Phéline fait le constat sévère d'une industrie aux acteurs multiples dont il dénonce les relations opaques.

Manque de transparence

Christian Phéline veut démêler les liens entre producteurs, éditeurs et artistes dans la répartition des bénéfices de la musiq...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant