Musique : «Le single a basculé dans le digital»

le
0
Denis Ladegaillerie, président-fondateur de Believe et président du Snep (Syndicat national de l'édition phonographique), est l'invité du Buzz Média Orange-Le Figaro.

2%. C'est la baisse de chiffre d'affaires qu'a accusée en France le marché de la musique enregistrée sur les neuf premiers mois de l'année 2010 (ventes physiques et numériques), à 340,2 millions d'euros, selon le Snep (Syndicat national de l'édition phonographique). Le marché physique est-il condamné à poursuivre sa longue descente ou peut-on déceler une embellie? «Ces 2% sont une combinaison de deux choses: une dégradation continue, une baisse des ventes de CD depuis le début de l'année de 7,6% (les ventes physiques) et une croissance continue très forte des ventes digitales qui ne compense pas intégralement la chute des ventes de CD mais [induit] une relative stabilisation à -2%. Faut-il lire dans ce chiffre une tendance de ce qui va se passer dans les mois et années à venir? Je ne le pense pas. Nous sommes aujourd'hui dans des équilibres très fragiles sur lesquels il nous faut continuer de travailler pour faire croître l'univers digital avec l'environnem

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant