Musique électronique : les "Nuits sonores" de Lyon de plus en plus diurnes

le
0
'Nuits Sonores 2013' All rights reserved
'Nuits Sonores 2013' All rights reserved

(AFP) - La onzième édition du festival de musique électronique "Nuits sonores", qui s'ouvre mardi à Lyon, sera marquée par une programmation de jour plus importante que jamais.

Dès le 8 mai, l'ambassadeur de la house Carl Cox se produira à partir de 16h30, pour laisser la place en début de soirée au fidèle parrain du festival, Laurent Garnier.

Cette année, le public diurne pourra même confier ses enfants toutes les après-midis aux "mini sonores", où ils apprendront à dessiner la pochette de leur premier album rock ou electro, à construire des robots, ou encore à se confectionner une tenue de scène.

Les stars comme Garnier restent l'exception d'une programmation pointue, car "Nuits sonores", comme le rappelle son organisateur Vincent Carry sur le site web du festival, se définit toujours par "une exigence artistique qui a permis à l'équipe de ne jamais avoir à remplir des jauges ou des affiches à coups de tête de headliners".

Le festival s'ouvre mardi 7 mai, en présence du maire de Lyon Gérard Collomb, avec une soirée "Good Evening Girls", où se produiront notamment la DJ Rag et l'Américaine Kid A, chanteuse à la voix chaude.

La figure emblématique du rap indépendant new-yorkais, Yasiin Bey aka Mos Def (8 mai), les Italiens aux morceaux déjà cultes de Tale of us (11 mai), le collectif lyonnais Palma (11 mai), ou encore l'auteur du tube "New for U", le "héros méconnu" de la musique underground de Detroit Andrès (11 mai), seront à l'affiche de cette 11ème édition.

Jusqu'au 12 mai, le festival pourrait attirer plus de 80.000 personnes dans un cadre très urbain, des anciennes usines Brossette de Gerland aux Subsistances sur le Quai Saint-Vincent.

jpm/jmg

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant