Musharraf de retour au Pakistan pour les élections

le
0
La justice pakistanaise a prolongé aujourd'hui la liberté sous caution de l'ancien président, en exil depuis quatre ans et soupçonné d'implication dans le meurtre de Benazir Bhutto. Il pourra se présenter aux législatives du 11 mai.

La justice pakistanaise a prolongé ce vendredi la liberté sous caution de Pervez Musharraf lors d'une audience marquée par un lancer de chaussure raté en direction de l'ancien président soupçonné d'être impliqué dans le meurtre de l'ex-premier ministre Benazir Bhutto.

Le général à la retraite, qui a mis fin dimanche à quatre ans d'exil afin de participer aux élections législatives du 11 mai, s'est présenté en fin de matinée sous escorte policière devant un tribunal de Karachi. «C'est un dictateur, il devrait être pendu», ont scandé une vingtaine d'avocats au passage de M. Musharraf, avant que l'un d'entre eux lance sa chaussure en direction de...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant