Museveni en passe d'être réélu en Ouganda, son opposant arrêté

le
0
    KAMPALA, 19 février (Reuters) - Le président ougandais 
Yoweri Museveni est en passe d'obtenir un nouveau mandat, selon 
des résultats encore partiels publiés vendredi par la commission 
électorale au lendemain du scrutin présidentiel, et son 
principal opposant a de nouveau été arrêté, a constaté un 
journaliste de Reuters. 
    Après dépouillement de 37% des bureaux de vote, le chef de 
l'Etat recueillait 62% des suffrages, contre 33,5% pour son 
principal opposant, Kizza Besigye, a dit la commission. 
    L'annonce de ces résultats a provoqué des heurts à Kampala 
entre la police et des partisans de Kizza Besigye, battu lors de 
trois précédentes élections et qui avait déjà été brièvement 
arrêté jeudi après avoir voté.   
    Un journaliste de Reuters a vu les policiers tirer des 
grenades lacrymogènes devant le siège du Forum pour le 
changement démocratique, le parti de Kizza Besigye qui 
s'apprêtait à y donner une conférence de presse. 
    Le chef de file de l'opposition, âgé de 59 ans, et plusieurs 
de ses partisans ont été emmenés dans un véhicule de la police, 
a-t-il constaté. 
    Yoweri Museveni, 71 ans, dirige l'Ouganda d'une main de fer 
depuis trente ans. 
     
 
 (Ben Makori et Elias Biryabarema, avec Edith Honan à Nairobi; 
Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant