Murray, PSG, Vendée Globe : ce qu'il faut retenir du week-end sportif

le
0
Numéro 1 mondial depuis samedi, Andy Murray s?est imposé en finale du tournoi de Paris-Bercy dimanche face à John Isner (6-3, 6-7, 6-4 en 2 h 17).
Numéro 1 mondial depuis samedi, Andy Murray s?est imposé en finale du tournoi de Paris-Bercy dimanche face à John Isner (6-3, 6-7, 6-4 en 2 h 17).

LE JOUEUR. Murray au sommet

Il est devenu le nouveau meilleur joueur du monde sans combattre. Samedi, le forfait du Canadien Milos Raonic (à cause d'une déchirure au quadriceps), a fait rentrer Andy Murray dans le cercle très fermé des numéros 1 mondiaux. « Son premier réflexe, ça a été de s'excuser parce qu'il n'avait pas joué », a expliqué Guy Forget, le directeur du tournoi. Pour fêter ça, l'Écossais s'est imposé en finale du tournoi de Paris-Bercy dimanche face à John Isner (6-3, 6-7, 6-4 en 2 h 17). De quoi aborder le Masters (du 13 au 20 novembre) de la plus belle des manières.

Retrouvez notre portrait d'Andy Murray ainsi qu'un article sur l'atmosphère particulière au tournoi de Paris-Bercy

LE DÉPART. Une foule d'émotions au Vendée Globe

Le froid tenace et la houle n'ont pas empêché des dizaines de milliers de personnes venues se masser aux Sables-d'Olonne. De leur sortie des pontons à la remontée du chenal, les 29 participants au Vendée Globe ont été acclamés dans une ambiance des grands jours. À chacun sa façon de vivre le moment : Yann Eliès a laissé échapper quelques larmes, Kito de Pavant a joué avec la foule, Kojiro Shiraishi a quitté les pontons en habits traditionnels japonais alors que l'Irlandais Enda O'Coineen s'est offert un cigare avant de larguer...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant