«Mur des cons» : Taubira saisit le CSM

le
3
Le Conseil supérieur de la magistrature devra dire s'il y a eu manquement à la déontologie de la part de certains membres du Syndicat de la magistrature. » Philippe Schmitt «profondément révolté par le ?mur des cons?»

La garde des Sceaux a finalement saisi, pour avis, le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) dans l'affaire du «mur des cons» du Syndicat de la magistrature (SM). Après avoir vainement tenté d'apaiser la polémique, mercredi à l'Assemblée nationale, Christiane Taubira a fait part, jeudi dans la matinée, de sa «vive émotion» et de sa «consternation» ; dans l'après-midi, au Sénat, elle a «condamné» en termes particulièrement vifs «un acte insupportable, stupide et malsain».

Le CSM devra donc dire s'il y a manquement à la déontologie. Avec à sa tête le président (siège) et le procureur général (parquet) de la Cour de cassation, il constitue l'instance de discipline et de nomination des magistrats. Le CSM est actuellement composé de huit ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le vendredi 26 avr 2013 à 10:08

    Ecrivez au SM : j'ai trouvé scandaleux de ne pas y figurer, tant être mentionné sur ce mur me paraît, compte tenu des opinions de ce groupe politique, un brevet d'indépendance, de démocratie et de liberté. Demandez au SM à figurer sur son mur !

  • M598458 le vendredi 26 avr 2013 à 09:50

    le temps (et le lieu) ne fait rien a l'affaire, quand on est con...on est..

  • .jpeg le vendredi 26 avr 2013 à 08:37

    Elle aura mis le temps - contrainte et forcée malgré toute son élite du SM au ministère ?