«Mur des cons» : Taubira juge impossibles des sanctions

le
2
La garde des Sceaux juge impossibles des sanctions et a toutefois rappelé que « le devoir de réserve des magistrats supposait de la retenue ».

Destinataire, en mai, d'une question écrite du sénateur (UMP) Alain Houpert, Christiane Taubira estime impossible de «déterminer des responsabilités personnelles» et donc de demander des sanctions, dans l'affaire du «mur des cons» du Syndicat de la magistrature (SM).

La révélation, au printemps, de ce patchwork à vocation satirique composé de dizaines de clichés de personnalités des mondes politique, médiatique et judiciaire moquées par l'organisation, très marquée à gauche, avait alors provoqué un tollé. La garde des Sceaux avait demandé un avis au Conseil supérieur de la magistrature (CSM), mais celui-ci avait refusé de se prononcer, craignant de se trouver en porte-à-faux en cas de saisine ultérieure pour une procédure disciplinaire en bonne et due forme. Mme Taubira souligne avoir «rappelé que le devoir de ré...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4426670 le samedi 24 aout 2013 à 10:46

    Tau bi ra: tartuffe!!!!!

  • luberon1 le samedi 24 aout 2013 à 08:33

    "il n'appartient pas à la ministre d'intervenir...." je me demande qu'elle aurait été l'attitude de la dite Ministre si son portrait avait été épinglé sur ce tableau .........