«Mur des cons» : «Je trouve ça à la fois drôle et inadmissible»

le
2
INTERVIEW - Père d'une des victimes de Guy Georges, et président de l'Association pour la protection contre les agressions et les crimes sexuels, Jean-Pierre Escarfail figure sur le «mur des cons» du Syndicat de la magistrature, mais prend l'affaire avec philosophie.

LE FIGARO - Comment avez-vous appris que vous figuriez sur le «mur des cons?»

JEAN-PIERRE ESCARFAIL - C'est un ami à moi, qui se trouve également sur le mur, qui m'a prévenu. Sur le coup, ça m'a fait un choc. Avec le recul, je trouve ça très drôle en soi, mais aussi totalement inadmissible de la part d'un syndicat de magistrats. On m'a proposé de porter plainte, je ne le ferai pas.

Comprenez-vous pourquoi vous vous retrouvez sur ce mur?

J'ai été très étonné de me retrouver en aussi bonne compagnie! (rires) D'autant plus que notre association est totalement apolitique... En 2008, nous avons été reçus, avec d'autres associations de vic...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gbourger le mercredi 24 avr 2013 à 16:55

    Pas évident de trainer en justice le syndicat de la magistrature ...

  • reine3 le mercredi 24 avr 2013 à 16:30

    Combien de millions de cons en France travaillent pour nourrir certains fonctionnaires haineux et revanchards qui ne sont en réalité que les fossoyeurs de la France .A quand un printemps Français 2014? 2015?