Municipales : une défaite personnelle pour François Hollande

le
3
Le remaniement qui devrait intervenir après la débâcle des municipales suffira-t-il à sauver le PS aux européennes ?
Le remaniement qui devrait intervenir après la débâcle des municipales suffira-t-il à sauver le PS aux européennes ?

Quinze jours avant le premier tour, François Hollande avait calé sa stratégie : il fallait rendre illisible le scrutin municipal afin de mieux l'enjamber et se projeter vers les européennes de mai ou la rentrée sociale de septembre. Le gain de Marseille devait ainsi compenser la perte de quelques villes moyennes. Ce lundi matin, cette posture est intenable. Le Parti socialiste perd plus de 150 villes de plus de 9 000 habitants : du jamais-vu. Pire, le chef de l'État subit quantité d'affronts personnels. À Quimper, Bernard Poignant, son ami intime et conseiller, est humilié en concédant plus de 12 points de retard au nouveau maire UMP. À Marseille, ville dans laquelle Hollande s'était personnellement et discrètement investi pendant la campagne, Patrick Mennucci est en déroute et comptera finalement autant de conseillers municipaux que le FN Stéphane Ravier. À Hayange, à l'ombre des hauts-fourneaux d'ArcelorMittal, c'est le candidat d'extrême droite, transfuge de la CGT, qui l'emporte. Tandis qu'à La Rochelle, ville chère au coeur de l'ancien premier secrétaire du PS, c'est le candidat dissident des socialistes qui terrasse l'officiel. Les européennes seront un carnageMême dans ses pires cauchemars le président n'avait pas imaginé une telle débâcle. Impossible à présent de ne pas tenir compte de cette élection. Plus grave, il lui est désormais difficile de faire porter le chapeau à quelqu'un d'autre. Un remaniement ou un simple ajustement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jyth01 le lundi 31 mar 2014 à 16:51

    défaite personnelle ? c'est un looser, un figurant, un mauvais imitateur...il n'a jamais rien fait de sa vie, qui est une défaite permanente. Ce qui est grave est que ce fonctionnaire a été élu par ses collègues en surnombre, et la catastrophe annoncée depuis longtemps pour la france est en train de se produire

  • neutro le lundi 31 mar 2014 à 16:19

    Il y a perdu 2 ans et enfoncé la France pour plus de 2 ans, il parait qu´il a compris le message mais j´en doute...Quand aura-t-on des politiques plus soucieux de la France que de leur réélection? Pourrait-on se cotiser pour imposer Gerhard Schröder à l´Elysée?

  • JOG58 le lundi 31 mar 2014 à 13:51

    Il ne represente plus rien, même son propre parti qui le desavoue a tour de bras. Entre lui, H.Desir et toute la clique d'incompetents qui ont été placés au gouvernement pour emarger confortablement il faut faire un ménage d'enfer. Au lieu de faire de l'anti sarko a outrance, il aurait mieux de se pencher sur les vrais problèmes, prendre les décisions qui s'imposaint...mais non trop peu intelligent pour ça ce capitaine de pedalo....