Municipales: pourquoi l'UMP croit en la victoire

le
0

L'espoir de voir le PS subir un revers aussi fort qu'en 1983 grandit à droite, nourri par les retours du terrain et les sondages.

Devant 350 personnes réunies lundi salle Olof-Palme à Béthune, Jean-François Copé n'a pas caché son enthousiasme. Venu soutenir Pierre-Emmanuel Gibson, son candidat qui espère reprendre la ville après trente-sept ans de majorité de gauche, le président de l'UMP affirme «sentir» que le terrain répond bien à l'appel. «La salle est pleine, l'accueil est enthousiaste, l'ambiance n'est plus la même», résume Copé. «Les vents favorables sont en train de pousser l'UMP vers la victoire». L'opposition va-t-elle remplir son pari d'un vote sanction pour la politique de François Hollande en transformant les municipales des 23 et 30 mars en raz-de-marée électoral pour la droite? Si Copé s'interdit désormais de parler de «vague bleue», de plus en plus de monde dans le parti se laisse convaincre par la thèse d'une large victoire électorale.

P...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant