Municipales - Paris : le MoDem avec NKM pour battre la gauche

le
0
Marielle De Sarnez du Modem et NKM de l'UMP se rassemblent pour la bataille des municipales à Paris
Marielle De Sarnez du Modem et NKM de l'UMP se rassemblent pour la bataille des municipales à Paris

Marielle de Sarnez, numéro deux du parti centriste, s'allie avec la candidate UMP pour la bataille à Paris. Une entente inédite pour contrer Anne Hidalgo. L'entente au cas par cas. Comme pour les élections municipales de 2008, le MoDem - le parti créé par François Bayrou à l'issue de la présidentielle de 2007 - va changer sa stratégie d'alliance en fonction de l'enjeu local : tantôt un candidat indépendant dans certaines villes, tantôt une alliance avec la gauche (comme à Dijon) ou à droite (à Bordeaux pour soutenir Alain Juppé à Bordeaux) il y a six ans. Mais pour le scrutin de 2014, la formation centriste - via l'une de ses cadres Marielle de Sarnez - frappe un grand coup en décidant de s'allier avec l'UDI et surtout Nathalie Kosciusko-Morizet, la candidate UMP qui défie la socialiste Anne Hidalgo pour la course à la mairie de Paris. Une première pour la capitale, selon Yves Jégo, député de Seine-et-Marne, et qui appartient au courant modéré de la droite. "Il y a bien eu des alliances par le passé entre l'UDF et le RPR, mais on formait réellement une même famille lorsqu'il s'agissait de battre l'opposition. Avec le MoDem, c'est autre chose vu que ce parti a toujours voulu être indépendant de la droite traditionnelle. C'est donc une très bonne nouvelle, car cela montre qu'il y a un réel consensus pour dire stop à la majorité sortante à Paris."Même son de cloche pour la principale concernée Marielle de Sarnez, interviewée ce vendredi...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant