Municipales - Montreuil : une gauche très plurielle

le
1
Voynet ne se représente pas à Montreuil. Le PS est à l'affût.
Voynet ne se représente pas à Montreuil. Le PS est à l'affût.

C'est l'histoire d'une commune qui serait aux antipodes de la Côte d'Azur. Une commune de la banlieue parisienne où la droite est dans les choux. Bienvenue à Montreuil, ses grands parcs classés Natura 2000, ses hammams... et sa gauche si présente, tellement présente qu'elle excite l'ambition de nombreux cadres de parti. Si bien que l'on a affaire aujourd'hui à une gauche "éparpillée façon puzzle", où le moindre désaccord débouche sur la création d'une nouvelle formation politique.Il y a d'abord bien entendu le PS qui a désigné le député de Seine-Saint-Denis Razzy Hammadi, ancien leader des Jeunesses socialistes, comme tête de liste pour les prochaines élections municipales. Mais il y a aussi le Front de gauche avec Patrice Bessac qui vient d'être rejoint par... l'ancienne présidente du groupe socialiste au conseil municipal de Montreuil Alexie Lorca. Première anomalie."Parachutage" des socialistes, "recyclage" des communistesPuis en guest-stars, Jean-Pierre Brard, ancien maire de cette ville, qui se présente sous l'étiquette divers gauche, et Mouna Viprey, ancienne adjointe de la maire sortante Dominique Voynet (dont elle s'est désolidarisée ensuite pour mésentente sur la politique à mener). Elle a créé son propre groupe politique pour la campagne "Élire Montreuil". Et a peu apprécié la nomination de Razzy Hammadi qu'elle qualifie de "parachutage". "Comment ce candidat peut-il réellement rassembler les forces de gauche de Montreuil...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le vendredi 20 déc 2013 à 21:24

    tous des affamés et pendant ce temps, le petit peuple à FAIM !!!!!!! quelle honte