Municipales - Marseille : le grand marchandage PS-FN a commencé ?

le
0
Stéphane Ravier, candidat FN à Marseille.
Stéphane Ravier, candidat FN à Marseille.

Alors que le Parti socialiste et le gouvernement appellent à faire barrage aux candidats du Front national là où ils sont arrivés en tête, Stéphane Ravier, en position de s'emparer à Marseille de la mairie des 13e et 14e arrondissements, devrait échapper au mot d'ordre lancé par la rue de Solférino. Pourtant, c'est ce secteur qui envoie à la mairie centrale le plus grand nombre de conseillers municipaux qui ensuite élisent le maire de Marseille. C'est également l'arrondissement le plus peuplé de la cité phocéenne avec 150 000 habitants.

"Bordéliser" le futur conseil municipal

Alors pourquoi Ravier, tête de liste FN, arrivé second sur l'ensemble de la ville devant Mennucci, sera-t-il épargné ? "Parce que nous allons l'emporter, assure Christophe Masse, colistier de Mennucci et futur homme fort du PS marseillais en cas de défaite cinglante de la tête de liste socialiste au second tour. L'addition des voix de gauche, celles du représentant de Pape Diouf comprises, est supérieure au total de Ravier. Il n'y a aucune raison pour que Garo Hovsepian, le maire sortant, se désiste en faveur de l'UMP. Stéphane Ravier ne peut pas gagner."

La droite, Jean-Claude Gaudin en tête, souhaite néanmoins que le PS applique localement ses préceptes nationaux : "Il serait logique que la gauche qui appelle à faire barrage contre le Front national ne fasse rien pour faire gagner Ravier dans les 13s et 14e arrondissements. À moins que...", dit-on dans...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant