Municipales : les recommandations du Medef aux candidats

le
0
Municipales : les recommandations du Medef aux candidats
Municipales : les recommandations du Medef aux candidats

A une semaine d'une rencontre qui s'annonce tendue avec les syndicats sur le Pacte de responsabilité proposé par François Hollande, le Medef s'invite dans la campagne des municipales. Quitte à s'attirer de nouvelles foudres. La direction nationale a envoyé une lettre-type aux présidents des Medef territoriaux, afin qu'ils répercutent ses recommandations économiques aux candidats des principales villes de France, moyennes ou grandes. Un document de deux pages révélé par Europe 1 et dont Leparisien.fr s'est procuré une copie auprès du Medef.

Dans son courrier, celui-ci aborde trois «thématiques essentielles pour le développement économique de notre territoire» : la simplification de la réglementation, le maintien «nécessaire» d'un «bon niveau d'investissement» et la «nécessité de baisser la pression fiscale». «Nous vous proposons de nous rejoindre dans les trois objectifs que nous venons de détailler», écrit le syndicat patronal, qui se dit disponible pour débattre et échanger avec les candidats dans le cadre de la campagne. «Cette volonté exprimée, vous pourrez être certain que, quelles que soient leurs convictions politiques, les chefs d'entreprise (sic) de votre commune seront à vos côtés, vous aideront, travailleront avec vous», poursuit le document.

DOCUMENT. Les recommandations du Medef aux candidats 

«On est un lobby et on l'assume»

Contacté par Leparisien.fr, le Medef national assume ce qu'il présente comme un outil mis au service de ses adhérents, qu'ils seraient libres d'adapter suivant les situations rencontrées localement. Un service qu'il leur aurait, en outre, déjà fourni par le passé à l'approche d'échéances électorales. «On est un lobby et on l'assume», explique-t-on au Medef. «Nous sommes légitimes à faire valoir un certain nombre d'éléments qui nous semblent importants pour l'emploi et le développement des entreprises. Nous sommes complètement dans notre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant