Municipales : les «Indignés» de l'Indre vont affronter leur maire anti-mariage gay

le
0

Face au refus de l'édile de célébrer des mariages homosexuels au nom d'une «loi naturelle supérieure aux lois humaines», des habitants de Fontgombault avaient saisi la justice. Ils vont présenter une liste dissidente aux municipales.

Fontgombault, son abbaye, ses 300 âmes... et ses Indignés. Ce paisible village de l'Indre, situé entre Poitiers et Châteauroux, voit souffler le vent de la contestation depuis une décision polémique de son indéboulonnable maire divers-droite, Jacques Tissier. Une partie du bourg était tombée des nues en découvrant dans ses boîtes aux lettres la teneur de la réunion du conseil municipal du 24 octobre : par sept voix sur neuf, le maire et son conseil avaient indiqué qu'ils démissionneraient en bloc s'ils étaient «contraints» de célébrer un mariage homosexuel. Après trois mois de combat pour faire retirer ce texte, les «Indignés de Fontgombault» , une trentaine d'habitants, soutenus dans une pétition par 70 résidents, ont décidé de p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant