Municipales : le rêve "Bleu Marine" de Le Pen

le
0
La présidente du FN Marine Le Pen est optimiste avant les élections municipales.
La présidente du FN Marine Le Pen est optimiste avant les élections municipales.

"Demain, vous serez jeté de la vie politique, les Français vous tourneront le dos !" Voilà ce que lançait Marine Le Pen à la figure de Jean-François Copé en direct à la télévision le soir du second tour des élections cantonales de 2011. Trois ans plus tard, soupçonné d'avoir favorisé ses proches au détriment de son parti après les révélations du Point, le chef de l'UMP est plus que jamais dans la tourmente. Et la patronne du FN jubile, convaincue de franchir un nouveau cap aux élections municipales. "L'UMP a déjà implosé ! Dans de nombreuses villes, l'UMP est divisée et affronte des dissidents de droite. Je suis la première opposante à François Hollande", lâche-t-elle au Point.fr. Des trous au FNÀ trois semaines du premier tour des élections municipales, Marine Le Pen a le sourire jusqu'aux oreilles. À raison de trois ou quatre déplacements en province par semaine pour soutenir ses candidats, l'ex-candidate à l'Élysée sent bien le terrain. "Il y a une ferveur incroyable dans nos meetings. Il faut dire que chaque jour qui passe nous donne un peu plus raison", se réjouit-elle. Les sondages annoncent aussi quelques victoires possibles, comme à Fréjus, Brignoles (Var), Saint-Gilles (Gard), Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) ou Forbach (Moselle)... Sans compter une récente étude Ipsos qui révèle que 47 % des Français jugent que le FN est "un parti utile", une proportion qui grimpe à 67 % chez les sympathisants de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant