Municipales : le Front national espère s'ancrer localement

le
0
Le parti de Marine Le Pen a perdu du terrain dans les métropoles mais a conquis une importante partie de l'électorat dans les villes moyennes. Les candidats FN veulent s'imposer aux municipales pour mieux se placer aux législatives.

À neuf mois des municipales, l'UMP et le PS ne cachent pas leur inquiétude face au dynamisme du Front national. Marine Le Pen affirme volontiers que son parti «aura des maires en 2014, et des centaines et des centaines de conseillers municipaux». En tout cas, la bataille sera âpre dans les 51 villes de plus de 4000 habitants où l'extrême droite a dépassé 43 % au second tour des législatives de 2012.

Seize de ces communes se trouvent dans le Pas-de-Calais, longtemps fief exclusif de la gauche. Dans le Sud-Est, le parti de Marine Le Pen a dépassé 43 % dans dix communes des Bouches-du-Rhône, huit communes du Var et quatre communes du Gard. C'est surtout dans cette région que des candidats UMP ou divers droite pourraient être te...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant