Municipales : le bras de fer entre l'UDI et l'UMP

le
0
Dans le Val-de-Marne comme à Paris, les man?uvres sont lancées en attendant qu'une stratégie nationale soit établie.

Tiraillée entre la construction de l'UDI de Jean-Louis Borloo et une UMP qui se cherche un président et une ligne, la recomposition de la droite et du centre va connaître son premier «stress test» d'ici à la fin de l'année. Plus tôt que ne l'espéraient ses protagonistes. Le Conseil constitutionnel a en effet annulé, il y a dix jours, la législative dans la première circonscription du Val-de-Marne remportée par Henri Plagnol le 17 juin. Le député UMP et maire de Saint-Maur, UDF à ses débuts, avait rejoint entre-temps les rangs de l'UDI. Une défection qui n'a pas l'heur de plaire rue de Vaugirard, au siège de l'ancien parti majoritaire.

Pour le scrutin partiel des 9 et 16 décembre, l'UMP n'a pas officiellement abandonné l'idée de présenter un candidat sous ses couleurs. Sylvain Berrios, adjoint au maire de Saint-Maur, en caresse l'idée. Un s...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant