Municipales : l'UMP n'est sûre de rien

le
0
À neuf mois de l'échéance, la droite mise sur une vague bleue mais craint des défaites symboliques.

L'UMP tient-elle sa revanche? Beaucoup veulent le croire dans le parti de Jean-François Copé. Depuis 2002, tous les rendez-vous électoraux locaux ont tourné au camouflet pour la majorité de droite. Sans exception. Aujourd'hui dans l'opposition, l'UMP espère bien un retour de balancier en sa faveur à l'occasion des municipales de mars 2014. L'effondrement dans les sondages de l'exécutif et les résultats des législatives partielles tendraient à prouver que ce pourrait être le cas.

Pour Christian Estrosi, qui mène campagne pour un second mandat à la tête de la mairie de Nice, le cru 2014 des municipales marquera une victoire «haut la main», voire «très haut la main» de l'opposition. Autre membre de la commission nationale des investitures (CNI), Brice Hortefeux juge pour sa part que «la démobilisation de l'électorat de gauche va bien évidemment jouer en faveu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant