Municipales : l'UDI investit ses candidats

le
0
L'alliance avec l'UMP n'empêchera pas des concurrences au 1er tour, y compris contre des sortants de droite.

Entre l'UMP et l'UDI, pour les municipales de 2014, l'union sera la règle, et le combat l'exception. Ainsi en ont décidé les stratèges des deux formations, qui ont multiplié les contacts informels en attendant le début des négociations officielles, sans doute à l'automne. Mercredi, la commission nationale des investitures (CNI) du parti de Jean-Louis Borloo a tenu sa dernière réunion avant les vacances. Mardi dernier, elle avait déjà validé ses «chefs de file» ou «têtes de liste» dans 535 des 1 072 villes françaises de plus de 9 000 habitants. Les «chefs de file» conduisent la campagne centriste dans la ville où ils sont investis, mais ils ne mèneront pas forcément de listes en mars 2014. Les «têtes de liste», elles, ont vocation à le rester. Y compris dans les villes où le maire sortant est UMP.

Malgré le pacte tacite de non-agression entre Jean-...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant