Municipales de Cannes : Bernard Brochand tance Jean-François Copé

le
0
Bernard Brochand, député-maire UMP de Cannes.
Bernard Brochand, député-maire UMP de Cannes.

Dans une lettre adressée à Jean-François Copé, datée du 24 octobre, le député-maire UMP de Cannes, Bernard Brochand, invite le patron de l'UMP à "retrouver le chemin de la vertu républicaine et démocratique". Copé est à ses yeux grandement responsable de la situation de l'UMP à Cannes, incapable, le 15 octobre dernier, d'investir le candidat UMP qui briguera sa succession lors des municipales.

À 75 ans, Brochand ne se représentera pas. Il prépare depuis plusieurs années son premier adjoint, David Lisnard, à lui succéder. Mais un autre candidat, Philippe Tabarot, vient entraver son projet. Or Philippe Tabarot, dissident déjà battu en 2008, n'est autre que le frère de Michèle Tabarot, la secrétaire générale de l'UMP, très proche soutien de Copé. La commission d'investiture du 15 octobre a donné lieu à un échange violent entre les pro-Lisnard et les pro-Tabarot dont Le Point.fr avait narré les détails sordides. Les deux camps se neutralisant, le vote pour l'investiture n'avait pas eu lieu. Jean-François Copé avait refusé un vote notamment réclamé par Laurent Wauquiez...Brochand craint "le retour des corrupteurs et des corrompus"

Dans sa lettre à Copé, Brochand rappelle le nettoyage auquel il a procédé à Cannes après les années Mouillot gangrénées par la corruption. Brochand craint, en effet, "le retour des corrupteurs et des corrompus" qui ont "laissé une série de contentieux d'un montant total de 220 millions d'euros...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant