Municipales - Caen : les centristes font front commun

le
0
Le somptueux hôtel de ville de Caen.
Le somptueux hôtel de ville de Caen.

À Caen, la droite et les centristes sont confrontés à un drôle de défi : reconquérir la mairie perdue en 2008 au profit du Parti socialiste. Un vrai choc car les deux familles détenaient l'Abbaye-aux-Hommes, siège de l'hôtel de ville, depuis près d'un siècle.Il faut dire qu'aux dernières élections municipales, l'équipe sortante, dirigée pendant sept ans par l'UMP Brigitte le Brethon, s'était complètement éparpillée. Pas moins de quatre listes (UMP, Nouveau Centre, MoDem et divers droite) se présentaient au coup d'envoi du scrutin. Le replâtrage partiel du second tour n'y changera rien : l'union de la droite et du centre a bien sombré en mars 2008. Cet éclatement était le résultat de nombreux conflits dans la majorité droite-centre entre 2001 et 2008. Une élue DVD avait publiquement réclamé la démission du maire et un conseiller MoDem avait demandé l'annulation d'une délibération devant le tribunal administratif. Bonjour l'ambiance...

Comment reconstruire l'union sur de tels décombres ? Deux des acteurs de la défaite de 2008, Sonia de la Prôvoté, 44 ans, médecin (UDI-Nouveau Centre) et Philippe Lailler, 51 ans, pharmacien (MoDem) ont de longue date annoncé leur candidature qu'ils ont confirmée à la rentrée. Conseillère municipale d'opposition, la première peut se targuer de la seule victoire de la droite à Caen après 2002 : un canton caennais arraché au PS (24 voix d'avance) voici deux ans. Bien que non élu, le second,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant