Municipales - Angers : une occasion en or pour l'UMP ?

le
0
Le candidat UMP Christophe Béchu semble avoir pris l'avantage face au maire sortant PS à Angers.
Le candidat UMP Christophe Béchu semble avoir pris l'avantage face au maire sortant PS à Angers.

C'est ce qui s'appelle se prendre les pieds dans le tapis. Venue soutenir le candidat FN Gaëtan Dirand à Angers le 4 mars dernier, Marine Le Pen a malencontreusement désigné la tête de liste UMP Christophe Béchu comme le maire sortant, alors que l'Hôtel de ville est géré par le PS ! À voir le candidat de la droite républicaine labourer le terrain de la campagne électorale et les médias nationaux se bousculer comme jamais à Angers, la confusion n'est toutefois pas si étonnante. Omniprésent, celui que les ténors de l'UMP ont déjà érigé comme héraut de la vague bleue ferait presque oublier le "vrai" maire sortant, Frédéric Béatse.Il faut dire que l'ancien adjoint de Jean-Claude Antonini est parti avec plusieurs handicaps dans la course à la mairie. Peu charismatique face à son rival au profil de gendre idéal, il a surtout pâti des conditions dans lesquelles il est arrivé à la tête de la ville, le 20 janvier 2012. Ce jour-là, le maire PS Jean-Claude Antonini décide d'annoncer illico sa démission et le nom de son successeur au conseil municipal. Dans son vote, celui-ci a suivi le choix du premier édile en faveur de Frédéric Béatse. Mais propulsé maire du jour au lendemain, ce dernier a dû prouver sa légitimité. "Un maire qui vient d'être élu bénéficie normalement d'un état de grâce. Moi, je n'ai pas eu ce moment", explique-t-il.À l'inverse, Christophe Béchu a gagné en notoriété au gré des nombreuses campagnes électorales...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant