Municipales à Reims : le pirate Marine à la rescousse

le
0
La présidente du Front national, Marine le Pen, en meeting à Reims le 17 février 2014, au côté de la tête de liste Roger Paris.
La présidente du Front national, Marine le Pen, en meeting à Reims le 17 février 2014, au côté de la tête de liste Roger Paris.

"Les Français s'impatientent de nous voir à l'oeuvre. Demain, je l'espère, Steeve Briois sera maire d'Hénin-Beaumont, et plusieurs autres municipalités porteront fièrement les couleurs du Front national !" Marine le Pen s'est montrée conquérante lundi soir au palais des congrès de Reims, où elle est venue soutenir le candidat Roger Paris. "Ces élections municipales sont fondamentales pour le FN. Elles vont notamment permettre de démarrer l'implantation locale nécessaire à la multiplication de l'audience du parti", a-t-elle affirmé devant une salle de cinq cents personnes. Il faut dire qu'on ne l'attendait plus. La présidente du parti avait déjà annulé à plusieurs reprises au mois de janvier sa venue dans la cité des sacres. Problèmes d'agenda, soucis d'organisation. À Reims, on ne sait déjà plus très bien ce qui a retardé la visite de Marine le Pen, alors que le Front national pourrait bien se qualifier pour une triangulaire au second tour. "34 % des Français adhèrent aux idées du Front national", harangue-t-elle en référence à un sondage TNS Sofres pour Le Monde, France Info et Canal+. Ce résultat doit se traduire maintenant dans les territoires et je suis convaincue que nous remporterons des municipalités et au moins 1 000 sièges de conseillers municipaux". En fond sonore, la célèbre bande originale du film Pirates des Caraïbes rivalise avec l'acclamation des sympathisants. À son côté, la tête de liste Roger...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant