Municipales à Paris : retrait de Dati, «regrets» de NKM

le
0
Municipales à Paris : retrait de Dati, «regrets» de NKM
Municipales à Paris : retrait de Dati, «regrets» de NKM
L'ex-ministre Rachida Dati n'ira finalement pas jusqu'à la primaire UMP pour les municipales de Paris en 2014. La semaine dernière pourtant, la maire UMP du VIIe arrondissement jouait le jeu à fond en débattant publiquement avec sa concurrente socialiste Anne Hidalgo. Au conseil de Paris, qui se pousuit ce mardi à l'Hôtel de Ville, le président de la Fédération UMP de Paris Philippe Goujon n'a pas encore fait de commentaire. Mais lorsque la nouvelle lui est parvenu, il n'a pas caché son dépit : la maquette d'un tract sur les primaires avec les 6 candidats en lice venait tout juste d'être finalisée. Il devait être imprimé à 200 000 exemplaires et distribué à partir de mercredi...

NKM «déjà choisie par les médias et le système»

Mariage homosexuel, transparence de la vie publique et autres grands sujets du moment...Lors du débat avec Hidalgo, tout laissait à penser que la candidate de droite s'échauffait avant le grand match dans sa famille politique, notamment contre la combattive Nathalie Kosciusko-Morizet. Mais ce mardi, changement de cap: Dati propulse NKM en pole-position comme adversaire du Parti socialiste parisien: «Que l'UMP désigne NKM et commençons la campagne municipale maintenant !» lâche-t-elle, a priori impatiente, au magazine Le Point. Et de renchérir: «Elle a déjà été choisie par les médias et le système, la réalité est celle-là, même si je le regrette pour les autres candidats», conclut celle qui est déjà à la tête de la mairie du VIIe arrondissement de la capitale et qui espère bien le rester. «Dans ce contexte, je retire ma candidature», assure donc la députée européenne.

Dati «négocierait autre chose».

NKM, justement, «regrette que Rachida Dati renonce à participer au débat des primaires. Je conçois la primaire comme un moment de controverse démocratique qui est un démarrage de la campagne. J'ai toujours dit qu'on se retrouverait tous après la primaire. Nous avons...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant