Municipales à Paris : «Le taux d'abstention sera très fort à gauche», pronostique Copé

le
0
Municipales à Paris : «Le taux d'abstention sera très fort à gauche», pronostique Copé
Municipales à Paris : «Le taux d'abstention sera très fort à gauche», pronostique Copé

Les mauvais sondages de NKM n'inquiètent pas Jean-François Copé. Parce que le président de l'UMP estime mercredi matin sur LCI/Radio Classique que l'abstention à gauche fausse les résultats actuels. La dernière enquête d'opinion publiée le même jour par «Le Parisien»-«Aujourd'hui en France» donne la candidate UMP à la mairie de Paris à 46% au second tour, contre 54% pour Anne Hidalgo. Nathalie Kosciusko-Morizet perd 1,5 point par rapport au précédent sondage. Au premier tour, elle perd même deux points (36,5% contre 38,5%). Les deux rivales s'affronteront ce soir lors d'un débat organisé par Le Parisien, LCI et Europe 1.

Interrogé sur les enquêtes qui donnent la droite perdante à Paris et Marseille, Jean-François Copé «invite les observateurs à être très nuancés. Il y a une petite chose qu'on ne voit jamais dans les sondages : le taux d'abstention. Il sera très fort à gauche. Je peux vous le dire par avance, les Français qui ont voté à gauche en 2012 sont profondément déçus.» Jean-François Copé confie, au passage, «beaucoup regretter» la dissidence de son «ami» Charles Beigbeder, qui a monté la liste «Paris Libéré» face à  NKM. 

Copé mise sur les villes moyennes

Le PS va-t-il être sanctionné dans les urnes ? De manière générale, le patron de l'opposition ne veut pas que le bilan des municipales de mars soit réalisé à l'aune des résultats dans les deux premières villes de France. Car cela permettrait alors à la gauche de limiter la casse si elle y remporte les suffrages. C'est sur les scores dans les villes moyennes que Copé veut voir les projecteurs braqués. «Aujourd'hui, il y a 1000 villes de plus de 9000 habitants. Sur ces 1000 villes, la gauche en détient 55%, la droite 45%. On verra quelle sera la photographie de la France, pas de Paris, de la France, au soir du deuxième tour des municipales», prévient-il.

Il appelle une fois de plus «les Français à voter massivement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant