Municipales à Paris : le style très cash de la «tueuse» NKM

le
0

Nathalie Kosciusko-Morizet a condamné les propos prêtés à son entourage, qui aurait qualifié le dissident UMP Charles Beigbeder et son équipe de «bras cassés», tout en doutant de la réalité de ces déclarations.

«Autour de lui, que des bras cassés, le quota Cotorep de la campagne.» Cette formule, prêtée à l'entourage de NKM et rapportée par le journal Le Monde contre le dissident Charles Beigbeder et son équipe, a suscité l'indignation des socialistes dans la capitale et relancé une polémique sur le niveau de langage de la bataille. «Si ces propos ont été réellement tenus, ce dont je doute, ils sont inexcusables et je les condamne», s'est empressée de réagir Nathalie Kosciusko-Morizet sur Twitter, consciente sans doute de l'importance de ne pas rallumer le feu du NKM bashing qu'elle croyait assoupi.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant