Municipales à Paris, l'heure de vérité de NKM

le
0
La primaire pour désigner le candidat UMP aux municipales de 2014 s'ouvre ce vendredi matin.

«Je reste plus que jamais persuadée que la primaire ouverte est la bonne solution...» Jeudi matin, à la veille de l'ouverture du scrutin aux Parisiens désireux de désigner le candidat de la droite aux municipales, Nathalie Kosciusko-Morizet, malgré des traits tirés, n'a manifesté aucune faille dans sa détermination. «Nos concitoyens veulent de la transparence. Ils ne veulent plus de la politique comme dans un entre-soi...» Dans sa ligne de mire, la candidate socialiste, sa potentielle adversaire: «Hidalgo, désignée par deux personnes, Hollande et Delanoë.»

Son soutien à la primaire reste total. Pourtant, la campagne de NKM a été rude. Bien plus qu'elle ne l'imaginait quand elle a décidé de se présenter à Paris, suite au choix de François Fillon de se consacrer à la présidentielle de 2017. Ultrafavorite dans les sondages, avant même le renoncement de la ma...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant