Municipales à Paris - Didier Decelle : "Charles Beigbeder, c'est un peu notre Leonarda"

le
0
Didier Decelle fut l'adjoint de François Lebel.
Didier Decelle fut l'adjoint de François Lebel.

À Paris, le 8e arrondissement concentre tous les problèmes rencontrés par Nathalie Kosciusko-Morizet pendant sa campagne. C'est dans ce panier de crabes que se présente Charles Beigbeder, l'entrepreneur proche de Jean-François Copé, qui se veut désormais en chef de la résistance anti-NKM avec ses listes Paris libéré. L'entrepreneur, qui se voyait numéro deux sur la liste, a fait les frais de l'alliance entre deux frères ennemis, le maire sortant François Lebel et Pierre Lellouche, député de Paris, qui se sont réconciliés sur son dos. Il y a quelques jours, un nouveau coup de théâtre s'est produit dans l'arrondissement. Martine Merigot de Treigny, tête de liste proche de NKM, investie au nom du renouvellement à Paris, vient de jeter l'éponge pour des problèmes de santé. Rancunier, Charles Beigbeder a déjà annoncé qu'il n'était pas candidat pour la remplacer. C'est Jeanne d'Hauteserre, sa directrice de campagne, qui a été choisie pour lui succéder. Comme si la situation n'était pas assez compliquée, Didier Decelle, un autre dissident, adjoint du maire sortant, présente une liste de renouvellement de la droite et du centre. Pour Le Point.fr, ce dernier évoque "le champ de ruines politiques" dans cet arrondissement depuis longtemps acquis à droite. Le Point.fr : La tête de liste Martine Merigot de Treigny vient de se retirer de la liste UMP. Que s'est-il passé ? Didier Decelle : Elle a fait un burn-out. Ça ne...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant