Municipales à Paris : Beigbeder calme le jeu vis à vis de NKM

le
1
A la veille d'une conférence de presse prévue mardi pour lancer ses listes dissidentes «Paris Libéré», le chef d'entreprise se positionne en «concurrent complémentaire» de NKM.

Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris, a estimé lundi matin sur RTL, que les divisions à droite étaient surtout le résultat de «querelles d'ego». «Ce sont des gens qui voulaient être sur mes listes et qui aujourd'hui font du chantage: «retenez-moi ou je fais un malheur, je voulais la place numéro deux, j'ai la numéro quatre, c'est scandaleux»», a-t-elle expliqué en précisant qu'elle «assumait» son choix de «renouvellement et d'élargissement».

Dans la foulée, sur Radio Classique, à la veille de la conférence de presse au cours de laquelle il doit lancer ses listes «Paris Libéré», le dissident UMP Charles Beigbeder a fait valoir que son initiative ne faisait pas courir de risque à la droite à Paris: «C'est tout le contraire. Il s'agit de tout faire pour bat...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4888303 le lundi 6 jan 2014 à 12:06

    S'il y a fusion au second tour pourqu'oi pas ?Difficile de savoir ce qui serait le mieux.