Municipales à Marseille - Samia Ghali : "Je ne serai la marionnette de personne"

le
0
Samia Ghali au soir du premier tour de la primaire PS à Marseille.
Samia Ghali au soir du premier tour de la primaire PS à Marseille.

À l'issue d'un premier tour agité, Samia Ghali est arrivée en tête de la primaire PS à Marseille, avec 25,5 % des voix, contre 20,65 % à son adversaire du second tour, Patrick Mennucci. Mais ce dernier a reçu le soutien de tous les autres prétendants, à l'exception de Christophe Masse, qui lui n'a donné aucune consigne de vote. Des ralliements qui permettent à la sénatrice et maire du 8e secteur à Marseille de se présenter comme la candidate des Marseillais contre "celui de Paris". Interview.

Le Point.fr. Vous êtes militante du PS depuis toujours, maire et sénatrice, pourtant le parti d'Harlem Désir semble remettre en cause votre légitimité à le représenter à Marseille. Comment vivez-vous cette période ?

Samia Ghali. Je suis sereine. Le vote de dimanche dernier a bousculé tous les pronostics et tous les sondages. Personne ne me voyait en tête de ce premier tour, sauf les Marseillaises et les Marseillais qui ont massivement porté ma candidature. L'enseignement que je tire de cette élection est que je suis la seule à pouvoir mobiliser les classes populaires et les forces vives de la ville.

Ne craignez-vous pas d'être cantonnée au rôle de porte-parole des quartiers ? Les résultats sont le fruit du travail que j'effectue sur le terrain depuis des années et la preuve de mon ancrage territorial. Mais ils démontrent aussi ma présence effective sur toute la ville. Je suis une enfant de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant