Municipales : à Grenoble, les écolos font la course en tête

le
0
Avec 29,41 % des voix, l'écologiste Éric Piolle est arrivé en tête du premier tour.
Avec 29,41 % des voix, l'écologiste Éric Piolle est arrivé en tête du premier tour.

Les écologistes ont créé la surprise dimanche soir à Grenoble. Avec 29,41 % des voix, l'écologiste Éric Piolle, allié au Parti de gauche et au mouvement du Réseau citoyen, est arrivé en tête avec la possibilité d'emporter la mairie le soir du 30 mars. Une hypothèse que les multiples sondages réalisés n'avaient pas envisagée. Le candidat du PS, Jérôme Safar, dauphin du maire sortant Michel Destot qui a décidé de passer la main après 19 ans à la tête de la capitale dauphinoise, n'a totalisé que 25,31 % au premier tour. Il fait, en partie, les frais de la sanction nationale infligée par les déçus du couple exécutif Hollande-Ayrault. Dès hier soir, le candidat écologiste a proposé au socialiste "une fusion logique des deux listes" derrière son nom. Les deux camps ont pourtant échangé pendant cette campagne des mots très durs et leur vision de Grenoble diverge radicalement sur nombre de sujets comme l'urbanisme, la sécurité, la constitution de la future métropole. Le deuxième tour devrait en tout cas se jouer au sein de la gauche, entre PS et écologistes. Le Front national sera au second tour La droite conduite par le conseiller régional UMP Matthieu Chamussy arrive en troisième position avec seulement 20,86 % des suffrages. Il est vrai qu'elle a passé plusieurs mois à se déchirer à l'automne autour de son leadership, mais aussi à propos du retour d'Alain Carignon, l'ancien maire de Grenoble écarté de la scène publique par...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant