Municipales 2014 - Tourcoing : le plus jeune député de France affiche ses ambitions

le
0
Gérald Darmanin (photo), candidat UMP à Tourcoing, est opposé au maire sortant Michel-François Delannoy, qui avait remporté les municipales au premier tour en 2008.
Gérald Darmanin (photo), candidat UMP à Tourcoing, est opposé au maire sortant Michel-François Delannoy, qui avait remporté les municipales au premier tour en 2008.

Un "énergumène". C'est ainsi que David Douillet, député UMP des Yvelines, qualifie Gérald Darmanin. À Paris, l'homme fascine. Il a réussi à rejoindre l'Assemblée nationale à seulement 29 ans et est ainsi devenu en 2012 le député le plus jeune de France. En quête d'un ancrage territorial qu'il ne possède pas encore, il s'est lancé en 2014 dans la bataille des municipales à Tourcoing. Autre scrutin, autres enjeux. Le candidat bute sur des thèmes de campagne dont il ne maîtrise pas encore tous les codes. À quatre jours du premier tour des élections municipales, Gérald Darmanin ne reçoit plus à son siège de campagne. Comme un signe de nervosité face au scrutin qui approche. "Je ne veux plus qu'on me suive lors des porte-à-porte. Je n'ai pas le temps", explique-t-il. Il a conscience de l'ampleur de la tâche. En face de lui, il y a d'abord l'abstention : 53,88 % en 2008. Il a ensuite comme adversaire un des poulains de Martine Aubry, le socialiste Michel-François Delannoy, maire sortant et premier vice-président de la communauté urbaine de Lille (LMCU), élu au premier tour en 2008 avec plus de 53,5 % des voix. Il devra également faire face à Jean-François Bloc, candidat du Rassemblement Bleu Marine, dont le parti espère revenir en force dans une ville acquise depuis 1989 à la gauche. Le sénateur UMP du Nord Jacques Legendre soupire : "Ici, vous prenez n'importe quel inconnu sous l'étiquette Bleu Marine et il fera des voix." Le parti...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant