Municipales 2014, second tour - Les résultats : Bernard Poignant (PS) perd Quimper

le
0
Bernard Poignant, proche de François Hollande, perd la mairie de Quimper.
Bernard Poignant, proche de François Hollande, perd la mairie de Quimper.

La gauche a conservé ses principaux bastions en Bretagne, à commencer par Rennes, Lorient et Brest, mais essuie une spectaculaire défaite à Quimper, jusqu'à présent fief du socialiste Bernard Poignant, un proche conseiller du président François Hollande. M. Poignant, qui avait dirigé la ville entre 1989 et 2001, et depuis 2008, s'est incliné avec 41,81 % des voix face au candidat UMP Ludovic Jolivet (58,19 %). Le maire sortant a admis que la victoire de son adversaire est "nette et franche". Ludovic Jolivet avait créé la surprise au 1er tour en obtenant 29,32 % des voix contre 27,91 % pour M. Poignant.La liste UDI-UMP du vainqueur avait fusionné avec celle du MoDem. La liste conduite par M. Poignant avait quant à elle combiné avec celle de EELV, mais n'était pas parvenue à un accord avec une candidate régionaliste de divers gauche. Le statu quo a globalement prédominé dans les autres principales villes bretonnes, la gauche enregistrant toutefois un recul et le FN entrant dans certains conseils municipaux, comme à Lorient (Morbihan), Fougères (Ille-et-Vilaine) et Saint-Brieuc.Le PS a toutefois essuyé, dans le Morbihan, la perte de Pontivy, qu'il dirigeait depuis près de vingt ans, et de Ploërmel, qui repasse à droite après un seul mandat à gauche. En Ille-et-Vilaine, Rennes a confirmé dimanche son ancrage à gauche, la liste conduite par la députée PS Nathalie Appéré remportant 55,83 % des suffrages face au candidat de centre-droit Bruno...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant