Municipales 2014 - Rachline, maire de Fréjus et étoile montante du FN

le
0
Le frontiste David Rachline a été élu maire de Fréjus, dans le Var, dimanche lors d'une triangulaire face à deux candidats UMP et divers droite.
Le frontiste David Rachline a été élu maire de Fréjus, dans le Var, dimanche lors d'une triangulaire face à deux candidats UMP et divers droite.

"Qu'Allah te vienne en aide !" La vieille femme, un voile sur les cheveux, est venue féliciter le nouveau maire de Fréjus dans son QG. "Tu vois, la dernière fois, sur le marché, je t'avais dit que tu serais élu !" lui glisse-t-elle. David Rachline, 26 ans, esquisse un sourire. Des félicitations chaleureuses comme celles-là, ça le prend aux tripes. "Je suis le maire de tous les Fréjussiens, quelle que soit leur religion, leur couleur de peau ou leurs opinions politiques", explique le nouvel élu, qui a grandi dans cette ancienne cité romaine de 53 000 habitants. Dimanche au plus tard, il pourra enfin franchir les vingt mètres qui séparent son QG de l'hôtel de ville, installé dans l'ancien palais épiscopal du XIVe siècle. Un père de gaucheEngagé dès l'âge de 15 ans à l'extrême droite, d'abord chez les "nationalistes révolutionnaires", puis au FN où il a été proche d'Alain Soral, Rachline ne pense pas que l'islam est l'ennemi numéro un, mais plutôt un éventuel allié. "Des musulmans ont voté pour moi. Les Français d'origine immigrée sont autant victimes que les Français de souche en matière d'insécurité, de chômage, etc." lâche-t-il. Pendant cette campagne, il a tout de même promis un référendum sur la construction de la nouvelle mosquée de 2 000 places qui choque bon nombre de Fréjussiens. Comme tous les candidats frontistes, il a lissé son image, remisant le discours musclé du parti au placard pour privilégier les questions...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant