Municipales 2014 - Paris : NKM garde espoir

le
0
Nathalie Kosciusko-Morizet, lundi soir à Paris.
Nathalie Kosciusko-Morizet, lundi soir à Paris.

"OK, on laisse tomber le pupitre et on passe en mode pop star !" Problèmes techniques obligent, Nathalie Kosciusko-Morizet attrape le micro afin de saluer les quelque 2 000 militants UMP venus la soutenir au gymnase Japy, dans le 11e arrondissement parisien, pour son premier meeting de campagne. Dans ce gymnase, les ballons de basket ont laissé place aux pancartes de soutien pour la candidate UMP à la mairie de Paris. Avec en invité de marque Nicolas Sarkozy venu soutenir son amie et ancienne porte-parole pendant la campagne présidentielle. "Nathalie fera une maire de Paris formidable", a soufflé l'ancien président de la République. Une fois de plus, l'élue de Longjumeau a profité de son discours pour justifier "son parachutage en pass Navigo". "Pourquoi Paris ? Parce que j'y suis née et que je l'ai quitté et que j'y suis revenue", a-t-elle lancé d'une voix douce et forte. Puis, elle a poursuivi en expliquant son choix de se présenter dans le 14e arrondissement, à gauche depuis 2001 : "Je prends un risque en allant dans cet arrondissement. Mais quel est l'intérêt d'aller là où la victoire est certaine ?" Et comme dans un clin d'oeil à Nicolas Sarkozy assis devant elle au premier rang, l'ancienne ministre a conclu : "Dans la vie, ce qu'on prend a beaucoup plus de saveur que ce qu'on nous donne."Manque de souffle Le président de la République François Hollande et sa rivale socialiste Anne Hidalgo n'ont pas été épargnés, pour le plus grand...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant