Municipales 2014 - Paris : NKM évince sa tête de liste dans le 2e

le
0
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Une éviction sur fond de querelles internes et de débat sur l'homoparentalité. Hélène Delsol, jusqu'alors tête de liste UMP dans le 2e arrondissement de Paris, a été évincée par Nathalie Kosciusko-Morizet. En cause, comme le relate le Lab d'Europe 1, un cavalier seul de la candidate, qui avait placé l'un de ses proches sur sa liste sans en informer son état-major. Elle aurait également refusé de mener campagne avec Chantal Michaud, la présidente du mouvement Gaylib, "en disant à ses équipes ne parlez pas à cette sale gouine", raconte encore Le Lab.

"Elle n'a pas su rassembler", explique NKM pour justifier l'exclusion de sa tête de liste depuis de longs mois. Il faut dire que, dans ce bastion écologiste, Hélène Delsol - la nièce de la philosophe Chantal Delsol - avait fait sa liste seule, sans en référer à l'UMP. Vendredi soir, elle envoie un e-mail pour informer ses colistiers qu'elle n'intègre pas Christophe Lekieffre, l'élu sortant pourtant appuyé par ses patrons, dans le trio de tête.

Proche de la Manif pour tous

À sa place, elle nomme Aurélien Véron, l'un de ses amis, proche de la Manif pour tous. Ce qui aurait fortement déplu à NKM, qui y voit un passage en force. Réaction immédiate de la candidate UMP à la mairie de Paris : elle désavoue sa tête de liste. "On ne peut pas confondre un arrondissement avec une paroisse", réagit un proche de NKM, cité par Le Lab. "Ca fait maintenant vingt jours que Delsol refuse de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant