Municipales 2014 - Paris : les troublantes relations Missika-Niel...

le
0
Jean-Louis Missika, adjoint de Bertrand Delanoë à la mairie de Paris, orchestre la campagne d'Anne Hidalgo face à la candidate UMP Nathalie Kosciusko-Morizet.
Jean-Louis Missika, adjoint de Bertrand Delanoë à la mairie de Paris, orchestre la campagne d'Anne Hidalgo face à la candidate UMP Nathalie Kosciusko-Morizet.

Paris. Jean-Louis Missika ne compte plus ses casquettes. À 63 ans, le directeur de campagne d'Anne Hidalgo, candidate à la mairie de Paris, est un vrai couteau suisse. Issu du privé, l'adjoint de Delanoë est régulièrement attaqué par ses détracteurs pour mélange des genres. "Je fais partie de ces gens qui ont perdu beaucoup d'argent en quittant le privé pour entrer dans le public", se défend-il. Interrogé par Le Point.fr sur ses activités, Jean-Louis Missika s'agace : "C'est quelque chose de très désagréable, quand on met en cause votre honneur et votre intégrité." Spécialiste reconnu des médias, Jean-Louis Missika a été chroniqueur sur Médias, le magazine, l'émission de France 5, jusqu'en mars 2013. Passé par le groupe Editis et les instituts de sondage TNS Sofres et BVA, il a créé rapidement sa propre société : JLM Conseil. L'homme est un atout précieux pour les politiques qui s'attachent volontiers ses services. Il a conseillé Bertrand Delanoë en 2001, avant de rejoindre son équipe à la Ville de Paris, et François Hollande, plus récemment. Lui dément formellement : "Je n'ai aucune relation avec François Hollande. Il m'a remis ma Légion d'honneur, j'ai déjeuné avec lui. C'est tout. Je le connais, bien sûr, mais je ne l'ai pas conseillé. J'ai participé à sa campagne présidentielle, comme beaucoup de monde." Cet intérêt pour le politique - "le goût de l'action collective", dit-il - ne l'empêche pas de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant