Municipales 2014 - Paris : le "quota Cotorep" autour de Charles Beigbeder

le
0
La petite phrase de l'équipe de campagne de NKM, selon laquelle Charles Beigbeder ne serait entouré que de bras cassés, le quota Cotorep de la campagne, n'en finit pas de faire jaser sur Twitter.
La petite phrase de l'équipe de campagne de NKM, selon laquelle Charles Beigbeder ne serait entouré que de bras cassés, le quota Cotorep de la campagne, n'en finit pas de faire jaser sur Twitter.

La campagne de Nathalie Kosciusko-Morizet n'avait pas besoin de cela, malgré l'embellie du dernier sondage, qui donne la candidate UMP à la mairie de Paris en tête au premier tour. Confrontée à plusieurs candidatures dissidentes au sein de son propre camp, NKM doit également gérer les bourdes de son équipe.La petite phrase, relevée par Le Lab, apparaît dans un article du Monde intitulé "À Paris, les partisans de NKM veulent encore croire à la victoire". S'exprimant sur la candidature dissidente de Charles Beigbeder, qui devrait être exclu de l'UMP mercredi, plusieurs experts entourant NKM se rassurent en jugeant qu'il n'a "autour de lui que des bras cassés, le quota Cotorep de la campagne".Ce "quota Cotorep" désigne la Commission technique d'orientation et de reclassement professionnel, ancienne institution française disparue en 2005 qui imposait légalement 6 % de salariés handicapés pour toutes les entreprises à partir de 20 salariés. L'allusion n'a pas manqué de faire réagir sur Twitter. NKM elle-même s'est d'ailleurs adressée directement au Lab : "Si ces propos ont été réellement tenus, ce dont je doute, ils sont inexcusables et je les condamne." "Mépris inouï"En tout cas, le dérapage fait les beaux jours de la concurrence. Dans un communiqué envoyé lundi après-midi, l'équipe de campagne d'Anne Hidalgo dénonce un "discours humiliant et résolument archaïque" de l'équipe de NKM ainsi que le "mépris inouï que cette équipe...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant