Municipales 2014 - Paris : dissidences en série

le
0
Denis Payre lors du lancement de son parti Nous citoyens en octobre 2013.
Denis Payre lors du lancement de son parti Nous citoyens en octobre 2013.

Paris. "Les emmerdes, ça vole toujours en escadrille", disait crûment Jacques Chirac. Nathalie Kosciusko-Morizet, qui brigue la mairie de Paris, pourrait faire sien cet adage. Alors que les sondages défavorables s'enchaînent (le dernier donnant NKM perdante dans le 14e arrondissement, où elle est tête de liste), une nouvelle vague de dissidences frappe au moins cinq arrondissements. Quatre UDI mécontents et un chef d'entreprise ont en effet décidé de présenter leur liste dans les 4e, 13e, 15e, 16e et 20e. Après Charles Beigbeder et son "Paris libéré", voici Denis Payre (un entrepreneur à succès) et son "Nous citoyens"... La ritournelle n'est pas nouvelle. "Nous souhaitons faire de la politique autrement ou plus exactement gérer Paris autrement, c'est-à-dire de façon pragmatique, explique Valérie Sachs, qui sera tête de liste dans le 16e sous la bannière Nous citoyens. Les clivages politiques sont sclérosants et empêchent Paris d'avancer." Et la conseillère de Paris d'affirmer : "Nous ne sommes pas des dissidents." Une version qui aura du mal à convaincre, car les cinq compères ne cachent guère leur hostilité contre les mandarins de l'UMP qui ne veulent pas lâcher leur place. "Claude Goasguen a fait son temps, note Valérie Sachs. Il est temps de laisser la jeune génération prendre la main afin de donner un nouvel avenir à Paris." C'est la même démarche qui a poussé Benoît Meyruey à monter sa liste citoyenne dans le 13e. "Les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant