Municipales 2014 : NKM face à la "machine à perdre"

le
0
Charles Beigbeder veut jouer un rôle pour fédérer les listes indépendantes.
Charles Beigbeder veut jouer un rôle pour fédérer les listes indépendantes.

"Le but est simple : faire sauter NKM." Tête de liste dissidente de l'UMP dans le 17e arrondissement de Paris, Thomas Rebaud n'y va pas par quatre chemins. Depuis deux mois, lui et son directeur de campagne, Benjamin Gros, poussent à la formation d'une "ligue" de droite "alternative" qui réunirait tous les candidats dissidents aux municipales parisiennes. Depuis une semaine, cette alliance semble sur le point de se concrétiser. "Je vais jouer un rôle pour fédérer les listes indépendantes qui estiment être orphelines d'un représentant de droite, qui attendent quelqu'un entre NKM et le FN", a lancé, mardi dernier, l'entrepreneur Charles Beigbeder, exaspéré d'avoir été évincé au profit du député Pierre Lellouche, alors qu'il devait figurer en seconde position sur la liste UMP dans le 8e. "Avec Poirault-Gauvin, Carrère-Gée, Serge Federbusch aussi, et bien d'autres. Tout le monde n'a pas encore décidé de se rejoindre, mais la révolte gronde", a-t-il prévenu dans une interview au JDD. Samedi sur BFM TV, il confirmait sa volonté de constituer une liste de droite "libre et indépendante". "Régiment de parachutistes"Contacté par Le Point.fr, il confie avoir reçu "beaucoup de mails de soutien de personnes qui, jusqu'à présent, n'osaient pas forcément élever la voix". "Beaucoup de Parisiens se sentent oubliés dans cette campagne", affirme-t-il, "il y a un déficit d'offres. Mises à part quelques nominations symboliques, Nathalie...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant