Municipales 2014 - Marseille : le FN promet un "tremblement de terre"

le
0
Marine Le Pen et son candidat FN aux municipales à Marseille visent une triangulaire au second tour.
Marine Le Pen et son candidat FN aux municipales à Marseille visent une triangulaire au second tour.

"Si Gaudin obtient quatre secteurs, il gagnera. Pour une raison simple : moi, je ne ferai aucune alliance avec le FN, alors que lui il drague ses électeurs." Patrick Mennucci, le candidat socialiste à la mairie de Marseille, agite "l'épouvantail FN" à qui veut l'entendre. "Il s'en pourlèche les babines, lâche son adversaire UMP. Il sait qu'en cas de duel avec lui, je ne cours aucun risque, et que le FN peut provoquer la triangulaire..." Voici donc le frontiste Stéphane Ravier propulsé comme troisième homme aux municipales de Marseille. Lui qui n'a obtenu que 8,8 % des suffrages en 2008 se donne pour objectif en 2014, poussé par des sondages flatteurs, de "dépasser les 20 %", et même "de gagner une mairie de secteur, si possible celle du 7e (qui regroupe les 13e et 14e arrondissements, NDLR), où je me présente, et qui est une chasse gardée de la gauche", dit-il. S'il remportait ce secteur, Ravier pourrait priver le PS du fauteuil de maire de Marseille, et ne laisser à l'UMP qu'une majorité relative. "Si c'est le cas, cela rendrait la tâche très difficile pour la ville", soupire Jean-Claude Gaudin.Le candidat FN trop arrogant ?Une situation qui rend Stéphane Ravier serein, même arrogant, en attendant la venue de Marine Le Pen pour un meeting le 16 mars, le dimanche précédant le premier tour des municipales. "Je ne suis pas l'arbitre du scrutin, martèle-t-il, en sirotant un Coca à La Samaritaine, l'une des grandes brasseries du Vieux-Port. Je...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant