Municipales 2014 - Marseille : "Je ne serai jamais le nègre du Parti socialiste"

le
0
Sur les listes de Patrick Mennucci figurent les hommes avec lequel le candidat affirmait pourtant vouloir rompre.
Sur les listes de Patrick Mennucci figurent les hommes avec lequel le candidat affirmait pourtant vouloir rompre.

Nassurdine Haidari est l'adjoint à la jeunesse et aux sports de Patrick Mennucci à la mairie des 1er et 7e arrondissements. Agressé très violemment par des nervis se revendiquant de Guérini durant les législatives de 2012, il a eu la désagréable surprise de constater que les hommes du système qu'il combattait figurent sur les listes de Mennucci aux municipales. Convaincu de l'implication de François Hollande dans la campagne du candidat socialiste à la mairie de Marseille, il lui adresse une lettre ouverte pour lui révéler les méthodes et le fonctionnement du challenger de Jean-Claude Gaudin.Monsieur le Président de la République,J'ai failli perdre la vie pour vous, le 3 février 2012, au coeur de Félix-Pyat, en pleine campagne des primaires, dans le troisième arrondissement de Marseille. J'ai été le seul élu marseillais à avoir eu le courage d'affronter frontalement "le système" et j'ai été violemment puni en conséquence. Oui ! Comme vous le savez, j'ai été agressé physiquement par une dizaine de personnes qui se sont déchaînées sur moi en me rouant de coups. D'interminables minutes où j'ai vu l'ombre de la mort s'abattre sur moi, parce que j'avais dit non à la voyoucratie, non à la loi des caïds, non à la loi des sans-loi.Une punition en règle parce que j'avais eu l'audace de tracter sans leur autorisation pour vous (qui m'avez apporté personnellement votre soutien lors d'un dîner privé au moment des présidentielles) et mon...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant