Municipales 2014 - Marseille : avec Mennucci, tout est permis...

le
0
Patrick Mennucci ne fait pas l'unanimité dans son camp.
Patrick Mennucci ne fait pas l'unanimité dans son camp.

Les listes déposées par le socialiste Patrick Mennucci à Marseille laissent songeur... Un ancien braqueur "qui a payé sa dette à la société" en position éligible. Un ex-homme de main d'Alexandre Guérini qui a été visé par une plainte. Mais aussi une ancienne employée au service déchets du conseil général - le secteur d'activité qui vaut aux Guérini leur mise en examen pour association de malfaiteurs - très proche du frère du président du conseil général des Bouches-du-Rhône, ainsi que des guérinistes de toujours ou leurs familles, et des "repentis", comme l'ex-directeur général des services de Jean-Noël Guérini... Des dynasties familiales renforcées alors même qu'elles avaient été dénoncées dans le rapport sur la rénovation du PS des Bouches-du-Rhône, car "elles financent leur réseau grâce à l'argent des institutions qu'elles dirigent". Il y a aussi sur ces listes la femme d'un centriste qui a rallié l'équipe de Mennucci. Sans parler de plusieurs rabatteurs communautaires, dont un salarié à la caisse d'allocations familiales - "désigné parce qu'il y côtoie beaucoup de monde" -, le représentant de l'Association du bien-être du soldat israélien - un soldat qui peut être également marseillais et électeur -, et de leur côté les Comoriens et les Arméniens n'ont pas non plus été oubliés. Des collaborateurs parlementaires du député Mennucci, des subventionnés du conseil régional, dont il fut vice-président, ainsi que...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant