Municipales 2014 - Lyon : Gérard Collomb lâché par sa gauche

le
0
Le maire de Lyon, Gérard Collomb, est sévèrement critiqué sur sa gauche.
Le maire de Lyon, Gérard Collomb, est sévèrement critiqué sur sa gauche.

Elle a valu à Gérard Collomb des victoires triomphales en 2001 et 2008. Mais à Lyon, la belle union de la gauche a vécu. Le sénateur-maire socialiste de Lyon s'apprête à affronter en mars prochain plusieurs listes conduites par ses anciens alliés politiques. Il faut dire que depuis le début de son mandat, le premier magistrat de la capitale des Gaules entretient des relations exécrables avec une partie de sa gauche et même certains élus de sa majorité. Par exemple, avec la maire socialiste du premier arrondissement et pourtant ancienne colistière, Nathalie Perrin-Gilbert, c'est la guerre ouverte. Cette dernière ne manque pas une occasion de critiquer sa politique, notamment sur les dossiers sociaux, sur sa politique du logement ou sur la gestion de la question rom. À la mi-décembre, la maire du premier a même participé, avec plusieurs centaines de militants associatifs et de parents d'élèves, à la réquisition forcée du collège Francois Truffaut, désaffecté depuis la rentrée, pour y installer des familles de sans-abris. "Il y a un millier de personnes qui dorment tous les soirs dans la rue, la réquisition a été demandée au maire de Lyon et au préfet du Rhône, mais nous n'avons obtenu aucune réponse !" a dénoncé dans un sanglot Nathalie Perrin-Gilbert qui venait de se faire copieusement gazer aux gaz lacrymogènes par les forces de l'ordre venues procéder à l'évacuation du collège.La première adjointe placée en garde à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant