Municipales 2014 - Levallois-Perret : porte-à-porte avec le PS à Balkany City

le
0
Anne-Eugénie Faure (à droite) et Lies Messatfa (de dos) lors d'un porte-à-porte à Levallois-Perret.
Anne-Eugénie Faure (à droite) et Lies Messatfa (de dos) lors d'un porte-à-porte à Levallois-Perret.

Levallois-Perret. Portraits de François Mitterrand et de François Hollande au mur, livres de Michel Rocard en bonne place dans la bibliothèque, la permanence du Parti socialiste de Levallois-Perret ressemble à toutes les autres. Réunis à l'intérieur, les militants revêtent des parkas aux couleurs du PS et s'arment de tracts déclinés sous forme de cartes postales. Anne-Eugénie Faure, la candidate socialiste, distille ses instructions en vue du porte-à-porte. L'objectif du jour est un immeuble HLM de 17 étages situé à quelques rues de là. Sur le chemin, Lies Messatfa, un jeune militant, évoque son attachement à la ville qui l'a vu grandir. À 22 ans, cet étudiant en sciences politiques dirige la campagne des municipales. En cette fin d'après-midi, les premiers coups de sonnette restent sans réponse. "Ils doivent profiter de leur samedi pour faire les soldes", avance Geneviève, une militante aguerrie, tout en laissant une carte qui signale le passage de la candidate PS. Les militants en viennent à se demander si le sort ne leur joue pas de mauvais tours. La sixième tentative est la bonne. Une adolescente ouvre la porte, mais ses parents sont absents. La discussion tourne court. "Je n'ai pas le temps !" s'énerve un homme quelques portes plus loin.Un étage plus bas, la confrontation est encore plus musclée. "Je ne voterai pas pour vous", lâche d'emblée monsieur Blasco. Appuyé contre l'encadrement de la porte, il reproche au président de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant