Municipales 2014 : les scénarios envisageables de l'élection

le
0
Marseille sera un des enjeux-clés des municipales.
Marseille sera un des enjeux-clés des municipales.

S'il existe plusieurs incertitudes, sondeurs, politologues et autres oracles de la vie politique s'accordent sur un point : les surfeurs du dimanche n'auront pas de vague bleue à se mettre sous la dent. En 2008, alors que Nicolas Sarkozy était au pouvoir, le PS avait remporté une victoire indiscutable sur tous les tableaux. Il avait notamment largement dominé les villes de plus de 100 000 habitants, ne laissant que Marseille et Bordeaux à l'UMP parmi les villes mastodontes. Consciente que, depuis 1974, les électeurs se rendent aux urnes pour sanctionner les partis qui gouvernent, la droite a tenté de nationaliser le scrutin pour capitaliser sur l'impopularité du gouvernement. Mais l'élection dont le premier tour aura lieu dimanche semble faire exception à la règle. Les affaires judiciaires qui empoisonnent l'UMP et les couacs de l'exécutif socialiste auront surtout pour effet d'augmenter l'abstention qui est annoncée à des taux historiques entre 37 % et 41 %. "Les électeurs socialistes seront moins motivés que les électeurs UMP", explique Jean-Marc Lech, directeur d'Ipsos. Mais le différentiel de participation entre les deux camps, qu'il estime entre 5 et 7 points, sera atténué, selon lui, par une forte présence du FN au deuxième tour, bénéfique pour la gauche. En clair, peu de bouleversements sont annoncés. Mais si les succès seront surtout symboliques, chaque camp garde des inquiétudes et des motifs d'espoir.Scénario 1 : divine...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant