Municipales 2014 : les gagnants et les perdants de la Hollandie

le
0
Pierre Moscovici a été battu dans le Doubs.
Pierre Moscovici a été battu dans le Doubs.

Certains ont échappé à la sanction des électeurs, d'autres en sont le symbole. Quels résultats ont fait les ministres ou proches de François Hollande présents sur des listes ? Les perdants Bernard PoignantS'il n'est pas ministre, Bernard Poignant, conseiller et ami du président, a senti passer la sanction à l'égard du gouvernement dans la ville de Quimper. Il ne rassemble que 43,4 % des suffrages exprimés. En face, son adversaire UMP Ludovic Jolivet séduit 56,6 % d'électeurs et s'empare de l'hôtel de ville de la commune bretonne.Pierre MoscoviciNuméro trois sur la liste socialiste, le ministre de l'Économie, symbole de la politique pro entreprise et du "ras-le-bol fiscal", a été battu à Valentigney (Doubs) par la liste divers droite. Marie-Arlette CarlottiSa défaite est également lourde de sens puisqu'elle devait participer à la victoire du candidat socialiste Patrick Mennucci en emportant le 3e secteur à Marseille. La cité phocéenne reste entre les mains de l'inénarrable Jean-Claude Gaudin. Guillaume Garot Présent sur la liste d'union de gauche à Laval, le ministre délégué chargé de l'Agroalimentaire a été défait.François Lamy La liste du ministre délégué à la Ville, qui était pourtant en ballottage favorable au premier tour, s'est inclinée à Palaiseau. Les gagnants François Rebsamen Annoncé vainqueur dès le premier tour, le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant